Panier

Votre panier est vide

Continuer vos achats

Découvrez les secrets de la culture du Maté

 

Avec cet article, Ô Maté vous propose de plonger dans la culture du maté et vous faire découvrir tous les secrets de la culture de la Yerba Mate.

Afin de produire le maté, des techniques simples et traditionnelles sont généralement utilisées. Pour une production optimale, la température idéale doit se situer entre 20 et 23 degrés dans une atmosphère humide. 

Aujourd’hui la plus importante production du monde se trouve dans la province de Missiones, en Argentine. Nous avons décidé pour notre part de vous faire découvrir un maté provenant du Brésil. 

 

 

Chez Ô Maté, notre maté est cultivé dans la région de Paraná au Brésil dans une plantation familiale depuis 4 générations. Le maté est directement planté dans la forêt afin de proposer un maté respectueux de l’environnement en luttant contre la déforestation. En effet,  les arbres à maté sont plantés en forêt et participent donc à l'écosystème, ce qui n’est pas le cas des grosses exploitations qui déforestent pour obtenir des champs de maté.


De ce fait, il est important pour Ô Maté de vous renseigner sur les méthodes de culture et de récolte de cette plante aux nombreux bienfaits. 

 

Les étapes de culture et de récoltes sont les suivantes 

 

1- Sélections des plants de maté et mise sous terre :

Afin de vous proposer le meilleur du maté, une étape indispensable de la culture du maté est la sélection des plants de maté

Une fois les graines plantées, les plants de maté sont placés sous serre pendant une période allant de 6 mois à un an. Une fois les ce délai passé, les plants de maté sont prêts à être plantés en forêt.

 

 

2- La cueillette :  

Un délai de 7 ans est nécessaire avant de pouvoir procéder à la première cueillette de maté. Une fois l’arbre de maté arrivé à maturité, les feuilles et les tiges sont séparées des arbustes de façon manuelle.  

Une fois récoltées, elles sont versées dans de grandes toiles en coton puis transvaser dans les camions de ramassage.

3- Le séchage :  

Les feuilles de Yerba Maté sont ensuite exposées pendant 20 à 30 secondes à l’action directe de flammes dans le but d’arrêter le processus de fermentation des feuilles et de détruire les éventuelles impuretés.

Dans les 24 heures qui suivent la cuisson, la yerba maté doit être soumise à un séchage pour abaisser son taux d’humidité. Ce procédé est effectué au moyen d’un « Barbacuá ». Le Barbacuá le plus classique est une grille sur laquelle on étend la yerba maté en couche de 30 à 40 cm et qui reste ainsi exposée à un courant d’air chaud de 80°C à 100°C. Cette technique représente environ 70% du maté aujourd’hui produit. Une autre technique consiste en un séchage rapide dans un tube rotatif chauffé.

4- Découpage/hachage :

Cette étape consiste à couper les feuilles en une mouture grossière afin d’acquérir la taille souhaitée.

 

 

5- Filtrage :

La yerba maté est passée au travers de multiples tamis afin d’en extraire les impuretés et plus ou moins de tiges selon la saveur recherchée. En Argentine, au Brésil et au Paraguay, les tiges peuvent représenter jusqu’à 30% de la Yerba maté vendue.En revanche, en Uruguay, aucun petit morceau n’est toléré.

La yerba maté est enfin empaquetée dans des sacs de 50 kg et laissée au repos (sacs ouverts) dans une atmosphère à l’humidité contrôlée. Pouvant être stockés entre 6 et 24 mois, la saveur du maté va varier selon la durée de garde. En effet, plus la maté est gardé, plus la saveur en sera douce.

 

 

Le plus d'Ô Maté :
Afin de vous garantir une qualité optimale, nos matés sont soigneusement tamisés et nettoyés une seconde fois afin de vous garantir une qualité ainsi qu'une fraîcheur optimale.
 
Maintenant le maté n'a plus de secret pour vous ! Alors n'hésitez pas et découvrez la gamme Ô Maté.